Mais Qu’est-Ce Que C’est Que Cette Histoire De Gros Bateaux?

Je me serais bien lance dans l’ingenierie aeronautique, mais le souci, c’est que je n’ai pas les bases. Je ne comprends toujours pas comment un truc en fer qui pese plusieurs millions de tonnes peut flotter. Un moustique, je veux bien. Mais un paquebot? Ca a surement quelque chose a voir avec la poussee d’Archimede, mais je n’ai pas bien saisi les details. Je devais me gratter les oreilles quand on a vu ca en classe de physique.

Donc l’objet de ce blog n’est pas la construction navale. Oui je sais, c’est decevant. Ce titre a malgre tout un sens. Une histoire, meme!

L’histoire

Il etait une fois… moi, petit. Mega lunettes en plastoc, coupe de cheveux 1972, « maigre comme un cent de clous » selon les dires au village (ca veut dire maigre comme 100 clous – tres maigre, donc). Je vivais dans une contree lointaine et marecageuse, isolee du monde par un epais brouillard et sauvagement gardee par d’enormes ragondins, qui, tapis dans les tamarins, n’hesitaient pas a se jeter sous les pneus des malheureux egares. Un jour ou le brouillard se fut suffisamment dissipe, mes parents m’installerent comfortablement sur le siege en skai gris de la Simca 1100 familiale, et nous priment la route en direction de… Je ne sais plus ou on allait, mais disons en direction de l’ouest, puisque notre periple nous mena a Penhoet. Ah, Penhoet…

C’est super moche Penhoet – un genre de banlieue de Saint-Nazaire rasee pendant la guerre et reconstruite en trois semaines avec des restes de bidonville de Calcutta. Mais a Penhoet, il y a quoi? Il y a les Chantiers de l’Atlantique. Et on fait quoi aux Chantiers de l’Atlantique? On fait greve. Ou on construit des bateaux, selon l’humeur. De gros bateaux. « Le saviez-vous? » intervint Maitre Capello: « Les quatre plus gros petroliers au monde ont ete construits aux Chantiers de l’Atlantique. » Le pauvre France a ete construit la-bas egalement, avant qu’on ne fasse pleurer Michel Sardou en le cedant, tel un vieux chien malade, aux ignobles Norvegiens qui ont eu l’audace et l’originalite de le rebaptiser Norway. Le Queen Mary 2 a ete construit aux Chantiers. Le Normandie aussi. Le porte-avion Foch… et bien d’autres encore.


(Merci Michel pour ces quatre minutes de bonheur pur – et merci au traducteur pour les sous-titres, sans eux on aurait surement loupe quelques subtilites)

Je ne sais pas pourquoi, mais ce jour-la, dans ma Simca bleue sans vitres teintees ni essuie glace arriere, la vue des navires en construction m’avait rendu rouge d’excitation. Je m’etais mis a faire des bons sur le siege (Dieu n’avait pas encore cree les sieges enfants ni les ceintures de securite – je vous parle de l’epoque d’avant « Un petit clic vaut mieux qu’un grand choc ») en criant, les lunettes collees a la fenetre, « Regardez, des gros bateaux d’Amerique!!! » Dans les annees qui ont suivi, la vue des geants metalliques a continue a creer chez moi la meme excitation, et me menait, immanquablement, a la meme conclusion: nous avions a faire a de gros bateaux d’Amerique. « Gros bateaux », oui, mais pourquoi « d’Amerique »? Mes parents m’ont demande pourquoi des centaines de fois, depuis. A vrai dire, je ne m’en souviens pas.

Je ne m’en souviens pas, mais je les ai suivis en Amerique. C’est donc toujours avec emotion – et un sourire aux levres – que je vois de temps en temps passer le majestueux Queen Mary 2 sur l’Hudson, quand le paquebot fait escale a New York. Je remonte machinalement les lunettes en plastique que je ne porte plus depuis des annees, et me dis, fier de moi: « Je vous l’avais bien dit! »

Paquebot Queen Mary 2

Le gros bateau Queen Mary 2 en construction aux Chantiers, bassin C

D’un chantier a l’autre

Les gros bateaux d’Amerique ne sont pas forcement ceux que j’avais imagines. Les bateaux que l’on monte ici sont souvent fabriques dans les medias, a Washington, dans les esprits tordus ou trop bien-pensants, au bout du fond du trou de l’Amerique profonde. Ils sont construits a base de mensonges, de manipulation, d’ignorance – ou sortent parfois tout droit de la Bible. Parait-il.

Je n’ai pas pour ambition de repertorier ou encore moins de demystifier les theories conspirationnistes en cours, ni de devenir le Robin des Bois de l’information. J’ai juste envie, dans mon infinie generosite, de partager avec vous mes coups de gueule, mes inquietudes, mes espoirs et desespoirs – ou, tout simplement, mon quotidien d’Amerique.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s