Irene Qui?

La devise « Se preparer au pire, esperer le meilleur! » resume assez bien ce qui s’est passe en fin de semaine derniere a l’approche de l’ouragan Irene. Hormis quelques idiots qui ont trouve « trop cool » de nager dans leur rue, de s’essayer au surf, ou tout simplement de refuser d’evacuer, la population de la cote Est a fait preuve de calme et de discipline et s’est en effet preparee au pire avec une rigueur presque militaire.

Ms Ratron – PLEASE – evacuate!

Irene, de son cote, s’est montree relativement clemente, notamment lors de son passage au-dessus de New York City tot hier matin, puisqu’elle a laisse la ville pratiquement indemne. Meme si les chiffres et les degats causes dans l’ensemble des etats touches restent impressionnants – plus de 9000 vols annules ce weekend,  5 millions de foyers sans electricite, plus d’une vingtaine de morts et de graves innondations pour encore quelques semaines – le sentiment general est d’avoir ete relativement epargnes. On a presque envie de dire: booooring!!

Du coup cela nous a permis de retourner des 14h hier chez Barney’s ou les soldes avaient ete brutalement interrompues samedi alors que je n’avais rien a me mettre pour un ouragan de categories 1 ou 2. Quel scandale, je ne vous le fais pas dire. John s’est un peu lache en deuxieme mi-temps – le montant des degats avoisine le cout de nettoyage et de reconstruction des neuf etats touches. On va mettre ca sur le compte d’un mauvais posttraumatic disorder.

A Manhattan, tout etait quasiment business as usual des ce matin, a l’exception des trains et metros qui restent quelque peu aleatoires pendant que les rails et stations sont dument inspectes. Le chapitre Irene est donc clos, et pour feter ca je propose un hommage a une toute autre calamnite…

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Irene Qui?

  1. Lo, it's me dit :

    Irène la p’tite joueuse !
    Quelques référents de nos déchainements naturels locaux :
    – juillet 2011 : violente tempête au pôle sud (à 4000 km de la Réunion) engendrant une ondulation des flots jusqu’à chez nous et créant des vagues de 9 à 12 m et pas de dégats
    – janvier 2011 : train d’averses tropicales usuel et ordinaire et 1,5 m d’eau (au m2) en 24h
    – janvier 2007 : Gamède, dernier cyclone en date, petite brise de 220 km (ce qui n’est rien comparé à celui de 1948, 340 KM/H), a juste créé qq embouteillages et arraché qq bananiers
    – 1980, cyclone Hyacinthe, où il est tombé jusqu’à 6m de pluie
    Heureusement, aujourd’hui, il fait beau !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s