Les Gros d’Amerique

Vous reprendrez bien un petit seau de frites avec votre pizza?

Le taux d’obesite est, depuis peu, superieur a 20% de la population dans l’integralite du pays. Aucun des 50 etats n’echappe a l’epidemie. Pire meme, 12 etats, majoritairement dans le sud, ont passe la barre des 30% – trois etats de plus qu’il y a seulement un an. En tete du palmares adipeux: Mississippi (34% de la population), West Virginia (32,5%), South Carolina (31,5%), Kentucky (31,3% – fried chicken anyone?), Louisiane et Texas (31%). Dommage pour la campagne « Healthy People 2010 », qui visait, au niveau national, un taux inferieur a 15% d’obeses…

Tout est relatif. Ou pas.
On parle bien ici d’obesite–pas de surcharge ponderale, de rondeurs ou autres petits bourrelets, ou encore moins d’obesite imaginaire (suivez mon regard) de type « Mais si, regarde! Quand je me penche apres avoir mange une demi-banane, comme ca, en inspirant, et ben j’ai des bourrelets enormes » ou bien « J’ai totalement craque et me suis enfile trois M&M’s. Trois! C’est sur, demain, je suis obese » ou encore « Je me suis achete une nouvelle paire de gants – tu trouves pas qu’ils me font un cul enorme? » On parle d’obesite definie par un « Body Mass Index », BMI pour les intimes (soit Indice de Masse Corporelle ou IMC pour nos amis francophones) superieur a 30, et bien sur des problemes medicaux associes. Problemes, qui, soit dit en passant, absorbent pres de 20% des budgets Medicare et Medicaid, soit la modique somme de… beaucoup d’argent.

Qui veut jouer?
Pour calculer votre indice de masse corporelle (et meme le suivre dans le temps, c’est magique), cliquez ici, entrez votre taille en cm et votre poids en kg, et appuyez sur le bouton. D’apres l’OMS, si votre indice est compris entre 30 et 40, vous etes officiellement obese. Au-dessus de 40? Vous passez dans la categorie tres convoitee des morbidement obeses. Ou des obeses morbides. Ou des distraits si vous avez entre votre poids en grammes. De 25 a 30? Vous etes en surpoids. 18,5 a 25? Bravo, vous etes normal(e) – en tous cas cote corpulence. 16,5 a 18,5? Attention, maigreur. Moins de 16,5? Alerte: denutrition!

France: peut mieux faire
On pointe vite du doigt les champions du monde de la malbouffe et de la surbouffe (combinaison gagnante a coup sur) de ce cote-ci de l’Atlantique, mais les statistiques pour la France n’en restent pas moins inquietantes:

La faute au McDo? Ou aux cotes de veau?

En 2009 (je n’ai rien trouve de plus recent, j’ai pourtant cherche pendant au moins 3 minutes) 14,5% des Français etaient obèses et 31,9% en surpoids, taux apparemment en augmentation moyenne de pres de 6% par an depuis 12 ans… Pas mal non plus, les gars.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les Gros d’Amerique

  1. michel dit :

    on est bien loin du pleasantly plump!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s